Flash Heroes

Chimeres, Idoles et Tribulations. Dans une vie d'images. De nos jours, la perte de valeurs morales fondamentales entraine la perte de repères, C'est pourquoi je me suis créer ce carnet, afin d'avoir toujours une boussole à portée de main.

Future is now, don’t be late, shape it now

"The good news is that the technology that promises to turn our world on its head is also the technology with which we can build our new world. If offers an unbridled ability to collaborate, share, and interact…. It is a very good time to start inventing the future."

7. Gaps between the haves and the have-nots may expand, leading to violence.

Oscar Gandy, an emeritus professor at the University of Pennsylvania’s Annenberg School, predicts “growing inequality enabled and amplified by means of networked transactions that benefit smaller and smaller segments of the global population.” Social media makes it easier for people to share their frustrations; it also makes it easier for people to challenge the status quo—not necessarily peaceably.

The Rise of the Anti Capitalism, by Jeremy Rifkin

From state to brands. This will be the credo of our XXI century.

4. Governments may lose control.

The Internet enables more people in the developing world to become more aware of disparities in access to health care, education, water, and human rights, and for everyone to become more aware of the cost of manipulative governments. The result will be more peaceful changes but also more public uprisings such as the Arab Spring. “Nations” of those with shared interests will become increasingly difficult for formal governments to control—but we can expect them to try mightily, with new regulations and increased monitoring.

208 milliard : c’est la somme des émissions des banques francaises en 2012.

Sur ces 208 milliards émis, 152 milliards sont allés à la spéculation. speculation.
Seul 56 milliards sont allés à l’économie réelle.

Il suffirait de vraiment peu pour régler la crise.

— Banque Mondiale.
La consommation favorise l’avoir au détriment de l’être.
— Jacques Delorres député Européen
Il existe un lien proche entre connaissances technique et reflexe éthique. Quelle place pour les Hackers?

De Goebles à Murdoch : Influence des médias sur les masses.

Selon Phillips, le suicide médiatisé d’une célébrité a le même effet d’entraînement : les médias informent que d’autres le font, donnant la permission d’agir de la même manière. Dans un sens, regarder des personnes évoluer d’une certaine manière dans un scénario indique que le choix de leurs actions est louable et peut être reproduis.

Dans un sens Sartrien, les médias enlèvent à l’individu le moment de choix de ses actions. “Choisis tes actions comme si chacune représentait l’humanité toute entière.”
En imposant, par la télévision, ses film et ses séries, des archétypes sociaux et moraux à suivre, les médias dictent comment l’homme doit se comporter en société (Exemple les séries comme Friends ect), comment l’homme doit agir selon telle ou telle circonstance.

Dans l’absolu finalement, la référence inconsciente ne se fais plus par l’empirisme (éducation et transmissions de valeurs familiales) mais par les héros télévisés, les stars et les informations.

Les chercheurs spécialisés en matière de suicide dans certaines circonstances, le désir de s’enlever la vie peut être contagieux. Faisant l’œuvre de pionnier, David Phillips, sociologue à l’université de San Diego, à mené des études fascinantes dans ce domaine. Il a notamment recensé les cas de suicides présentés à la une des grands journaux américains dans les années 1950 et 1960 et suivi l’évolution des statistiques pendant la même période afin de vérifier s’il y avait un lien entre les deux phénomènes. De toute évidence, il y en avait un. Dès qu’un journal annonçait qu’une personne s’était donné la mort, le nombre de suicide augmentait brusquement dans la région où il était distribué. S’il était publié à l’échelle nationale, l’augmentation touchait l’ensemble du pays. Ainsi le décès de Marilyn Monroe a été suivi par une augmentation de 12% du taux de suicide national.
— La puissance des médias, ou brutalisation inhibitrice. Extrait de The Tiping Point, Malcolm Gladwell
Ultralite Powered by Tumblr | Designed by:Doinwork